QUI NOUS SOMMES

 

I/- AVANT-PROPOS:

 Je m'appelle monsieur Roll BOUESSO, je suis né à Hamon-Madzia (Département du Pool, district de Kinkala) en République du Congo (Afrique Centrale), j'aimerai partager avec joie avec vous mon histoire de création de l'association APEDJ.

II/-HISTORIQUE DE L'APEDJ

 a/-Création de l'APEDJ:

Mon aventure dans le domaine de l'environnement commence en 2006 à Brazzaville (Congo) pour avoir participé à la conférence africaine de la jeunesse sur l'environnement. C'est à partir de cette conférence que je suis arrivé au bout de la création de l'association APEDJ.

Comme vous le savez, la République du Congo est un pays qui possède une biodiversité très variée qui fait partie de l'environnement et cet environnement a besoin d'un engagement de tous pour s'épanouir et cela va de paire avec l'article n°35 de la constitution congolaise du 20 janvier 2002 où il est écrit: "Tout citoyen a droit à un environnement sain, satisfaisant et durable et a le devoir de le défendre. L'Etat veille à la protection et à la conservation de l'environnement".

Mais au Congo, l'eau que nous buvons n'est pas bien traité, les plastiques (sacs en plastiques et autres formes de plastiques solides) ainsi que les ordures ménagères sont jetées pêle-mêle sur les voies publiques, dans les canalisations et dans des endroits près des habitations à cause du manque des voiries urbaines, des déchèteries, des centres de tri et  de recyclage des déchets, mettant la vie des populations en danger des maladies de toute sorte telles que: les épidémies, les maladies diarrhéiques comme le choléra et autres formes des maladies, il y a des infections, la paludisme, etc... Les arbres sont coupés pour le bois de chauffe et charbon vendu aux marchés ainsi que pour le commerce internationale non équitable. Les routes sont inondées des marres d'eau et enclavées, de nombreuses espèces sont en disparition dans les forêts et rivières du Congo en raison de la chasse et la pêche, la marée noire et d'autres produits toxiques. La flore n'est pas bien traité aussi. Il y a des érosions, des inondations ce qui entrainent la perte du matériel et de l'habitat à cause des pluies diluviennes, il y a aussi des sécheresses, beaucoup de la fraicheur et de la chaleur à cause des changements climatiques qui ont atteint leur apogée et sans oublier la pollution. A cause de ces choses-là, il y a beaucoup des dégâts humains et matériels et en raison de cette situation je me dis que  l'environnement au Congo est dégradé; et même dans d'autres pays du monde, il y a des endroits où la dégradation de l'environnement existe, bien qu'elle peut être  moindre pour les uns mais grande pour les autres. Et cette dégradation entraine des conséquences graves pour la population. Alors, je me suis posé cette question: "est-il possible pour nous qui sommes jeunes, de contribuer à la lutte contre la dégradation de l'environnement" ?